« On ne fait pas de croche pied à l’éthique ». Par cette curieuse image le Premier ministre reconnaissait officiellement l’existence de violences policières à l’encontre des manifestants·e·s de ces derniers mois.

Lire